OSCAR LAMBRET : LE CANCER DANS LE COLLIMATEUR #MoiPatient #SpécialCancer #hcsmeufr #esanté #vidéo

Les Centres de Lutte contre le Cancer (CLCC) ont été mis en place au lendemain de la seconde guerre mondiale.

Pour la région Nord, ou plutôt désormais les Hauts-de-France, le centre est basé à Lille et s’appelle Oscar Lambret, du nom de ce médecin lillois qui avait créé et dirigé le premier centre de lutte contre le cancer dans la région en 1930.

Dédiés exclusivement à la lutte contre le cancer, les CLCC assurent des missions de soins, de recherche et d’enseignement, avec la volonté permanente d’accroître la qualité et l’accessibilité aux soins.

 

À la pointe dans la lutte contre le cancer, ils disposent désormais de traitements de plus en plus innovants et utilisent les nouvelles technologies pour améliorer le parcours de soins.

À l’occasion de la mise en place d’une nouvelle machine de radiothérapie qui allie robotique et Intelligence Artificielle, j’ai rencontré le Dr Xavier MIRABEL, oncologue et radiothérapeute, pour en savoir plus sur la prise en charge du cancer et la radiothérapie au Centre Oscar Lambret (COL).

 

L’occasion de découvrir que l’une des parties de la machine qui calibre la taille des rayons s’appelle le collimateur…

Collimateurs d’une machine de radiothérapie.

 

C’est sûr qu’à Oscar Lambret, le cancer ils l’ont dans le collimateur !

 

Oscar Lambret : la esanté à tous les étages

Au Centre Oscar Lambret, l’innovation technologique vient s’ajouter à l’innovation thérapeutique pour améliorer le parcours de soins des patients.

Les initiatives se multiplient et la volonté est clairement affichée de proposer aux patients des solutions innovantes.

En 2016, le centre lance dans le cadre des premiers challenges numériques lancé par Eurasanté, un appel à projets sur le thème des données générées par le patient, rebaptisé « ANTI CANAP » : ANTI-CANCER & ACTIVITÉ PHYSIQUE.

L’objectif du projet est la mesure précise des données issues de la pratique d’une Activité Physique Adaptée (APA) pour en sortir des éléments d’analyse concrets en vue d’améliorer le traitement et/ou d’agir sur l’état physique et moral du patient atteint de cancer et sur son bien-être.

Le projet est en cours avec la société STIMUL qui a été retenue pour le mener à bien.

Autre initiative mise en place au Centre Oscar Lambret : Avatar Kids.

L’objectif du projet est de permettre aux enfants hospitalisés de garder le lien avec leur classe et leurs camarades grâce au robot Nao qui prend la place de l’enfant en classe, comme un avatar.

 

L’enfant a ainsi la possibilité de faire partie du groupe et de participer aux activités de la classe grâce à un flux vidéo en temps réel et la prise de contrôle à distance du robot par l’enfant.

Les leçons et les exercices sont disponibles via une tablette et l’enfant peut mieux vivre son hospitalisation en gardant le lien avec son quotidien habituel.

Déjà déployée dans plusieurs hôpitaux en Suisse, la solution a démontré un apport favorable de la télé-présence en classe via le robot Nao.

Le COL est pilote en France sur cette initiative.

Enfin depuis quelques mois, le COL a lancé sa plateforme et son application « MonOscar » pour optimiser la prise en charge des patients.

 

C’est un espace numérique personnel et sécurisé, facilitant les échanges d’informations médicales et qui est destiné aux patients et aux professionnels de santé qui les suivent.

Lancé en mars 2017, il s’enrichit progressivement de nouvelles fonctionnalités.

Cet outil connecté offre aux patients du Centre :

  • un accès sécurisé à leurs documents médicaux
  • le récapitulatif des rendez-vous passés et futurs
  • les comptes rendus d’examens et informations personnelles.

De nouveaux services sont en cours de développement et seront bientôt disponibles via MonOscar :

  • Accès à un espace documentaire en lien avec le parcours de soins du patient (Plan Personnalisé de Soins, vidéo d’explication des parcours, informations sur les effets indésirables des traitements en cours…)
  • Transmission des documents médicaux et administratifs via MonOscar
  • Accès à des documents complémentaires en pièces jointes des rendez-vous (ordonnances, consignes, etc.)
  • Visualisation de la liste des médecins autorisés à accéder au dossier médical en ligne
  • Notifications concernant les rendez-vous, les nouveaux documents, etc.
  • Gestion des demandes et modifications de rendez-vous
  • Saisie en ligne de formulaires de suivi médical et administratif (questionnaire post-chirurgie ambulatoire, questionnaire pré-consultation d’anesthésie…).

 

Sous réserve de l’accord de chaque patient, le médecin traitant peut accéder via MonOscar à la liste et au dossier médical de ses patients suivis au Centre Oscar Lambret.

Cet accès permanent, immédiat et sécurisé aux données de santé et de soins permet une optimisation du suivi médical et une véritable continuité des soins entre l’hôpital et la ville.

MonOscar est disponible aussi sous Android et IOS.

 

 

Mais parfois l’innovation technologique rejoint l’innovation thérapeutique et apporte des solutions pour permettre de soigner certaines tumeurs cancéreuses.

C’est ce que le Centre Oscar Lambret a présenté début février 2018.

 

Radiothérapie : un nouveau robot au Centre Oscar Lambret

 

À l’occasion de la journée mondiale contre le cancer, le Centre Oscar Lambret, à Lille, a ouvert ses portes pour présenter une nouvelle machine de radiothérapie.

Plus performante, plus précise, plus rapide, avec moins d’effets secondaires, cette nouvelle machine va permettre de traiter plus de patients et de façon de plus en plus personnalisée.

À cette occasion je me suis rendu sur place pour rencontrer le Dr Xavier MIRABEL, oncologue, radiothérapeute et chef du service de radiothérapie au Centre Oscar Lambret.

Une très belle rencontre et une interview à visionner ci-dessous.

 

 

Merci au Dr MIRABEL et aux équipes du COL de m’avoir reçu et présenté leur centre et leur service.

 

Le Centre Oscar Lambret est non seulement un centre d’excellence dans la prise en charge du cancer mais aussi un centre d’enseignement, de formation et de partage.

Fin janvier, il a d’ailleurs accueilli les 23èmes journées de radiothérapie sur le thème : « Radiothérapie et maladie métastatique : nouveaux enjeux ».

Près de 200 médecins, oncologues, radiothérapeutes, physiciens et manipulateurs de toute la France et des pays limitrophes se sont rassemblés à cette occasion pour faire le point sur la radiothérapie et partager leurs expériences.

Il est clair qu’avec cette nouvelle machine, ses équipes vont rester à la pointe de l’expertise dans le domaine et les patients seront de mieux en mieux pris en charge avec des solutions de plus en plus innovantes et performantes, tant du point de vue technologique que thérapeutique.

 

Digitalement vôtre.

 

Lionel REICHARDT – Le Pharmageek

Post réalisé en partenariat avec Accuray.

 

 

(Visited 91 times, 1 visits today)

Vidéos similaires