Passer du temps avec ses proches – Le premier Noël après le diagnostic #MoiPatient #SpécialCancer

Le cancer bouleverse la vie de bon nombre de personnes. Rien n’est plus comme avant, que ce soit pour les patients ou pour leur entourage. La famille et les amis doivent également apprendre à s’adapter à ce contexte difficile. La période de Noël est certainement l’une des plus éprouvantes. Jour après jour, vous essayez de mettre en place de nouvelles habitudes, de faire des choses normales. Mais lorsque Noël approche, il apparaît clairement que les relations avec votre famille ont changé. Pourtant, ces moments de joie sont propices à la reconstruction. À travers cet article, nous souhaitons souligner l’importance de retrouver ses proches pendant la période des fêtes afin de surmonter tous ces obstacles en famille.

 

Moi Patient Cancer Noël

Chaque personne accepte le diagnostic et gère la phase de convalescence à sa manière. La maladie et le traitement laissent des séquelles et bon nombre de patients ont du mal à se confier. Dans ce genre de situation, il est primordial de ne pas sombrer dans la solitude. Cherchez le soutien d’autres patients, de votre médecin ou d’un thérapeute. En général, la famille et les amis souhaitent également s’impliquer et mieux comprendre ce que vous traversez afin de vous venir en aide. Le diagnostic n’est pas non plus facile à accepter pour eux et cela peut être douloureux de voir un proche souffrir. Certains ne savent pas comment aider ou même réagir et préfèrent se mettre en retrait ou ignorer la situation, mais ce n’est pas la bonne solution. Il existe bien des façons de surmonter cette épreuve ensemble. La première consiste à parler ouvertement à la personne concernée pour lui faire part de vos craintes et incertitudes. Vous souhaiteriez lui préparer un délicieux repas ? Demandez-lui si cela lui ferait plaisir et quelle recette lui ferait envie. Vous aimeriez vous impliquer davantage ? Accompagnez-la à son prochain rendez-vous médical, restez à ses côtés durant son traitement et offrez-lui votre aide dans les tâches quotidiennes, en allant faire les courses, par exemple.Vous voulez lui faire une surprise, mais ne savez pas comment vous y prendre ? Demandez conseil à ses proches ou à d’autres membres de la famille.

Même en tant que patient, il est important de rechercher le soutien de votre entourage. Certes, vous avez sûrement des milliers de raisons de ne pas le faire : la fierté, la crainte de leur imposer quoi que ce soit, le déni du diagnostic, etc. Il est parfois difficile pour eux d’identifier vos besoins et, par là même, de savoir comment vous aider.Néanmoins, même si vous ne le percevez pas forcément, il ne fait aucun doute qu’ils sont prêts à vous épauler. C’est pourquoi il est indispensable de nouer le dialogue avec vos proches afin de franchir toutes les étapes.Tâchez de formuler ce que vous ressentez. Dites-leur précisément ce qu’ils doivent faire ou ne pas faire pour vous aider. Expliquez-leur comment vous envisagez le réveillon de Noël et la période des fêtes en famille. Exprimez vos sentiments, vos pensées, vos désirs. Ce n’est pas pour rien que Noël représente la fête familiale par excellence. Passer du temps avec ses proches aide à penser à autre chose, à surmonter la maladie et apporte du réconfort et du courage, d’autant plus lorsque la solitude et la peur font partie intégrante du quotidien.

« Noël est le symbole de la convivialité, de la générosité et de la bienveillance. » — Richard von Weizsäcker

 Accepter le changement

Les patients se demandent souvent comment profiter de la fête alors qu’ils doivent faire l’impasse sur les biscuits de Noël et bien d’autres choses encore. La maladie va-t-elle venir gâcher l’ambiance ? Sera-t-il possible d’apprécier ces moments de joie malgré l’épuisement ? Comment les autres membres de la famille vont-ils réagir en voyant un de leurs proches aussi affaibli, triste et soucieux ?Comment préparer le repas de Noël ? Comment installer le sapin ? Ne laissez pas toutes ces questions devenir source de stress et vous empêcher de célébrer cet événement comme il se doit. Votre entourage fait certainement son possible pour répondre à vos besoins, même si ce dont vous avez probablement le plus besoin, c’est de retrouver une vie normale. La dernière chose à laquelle vous voulez penser pendant les fêtes, c’est à la maladie. Malgré tout, n’hésitez pas à sortir du cadre traditionnel de Noël avec vos proches. Un peu de nouveauté ne fait pas de mal ! Troquez le verre de vin chaud pour une balade à pied. Pourquoi ne pas organiser un repas festif où chaque invité prépare une partie du menu, au lieu de confier cette tâche à une seule personne ? Si vous n’avez pas la force d’aller faire vos courses de Noël, commandez vos cadeaux en ligne ou demandez à votre entourage de s’en charger. Vous pouvez aussi solliciter l’aide d’un proche pour préparer des biscuits à offrir le jour de Noël.

Il est primordial de profiter de chaque moment passé en compagnie de votre famille et de vos amis et d’en ressentir les bienfaits. Rappelez-vous que vous pouvez être vous-même en leur présence et qu’ils pensent avant tout à votre bien-être. Ne négligez pas l’importance de vos relations avec eux et n’oubliez jamais ce qu’ils ont fait pour vous. Le poids de la maladie est bien souvent trop lourd à porter : vos proches sont là pour vous soutenir et vous soulager. Ne leur fermez pas la porte, tâchez d’établir une relation de confiance avec eux et accordez-leur une place dans votre vie afin d’apprendre ensemble à combattre la maladie.

 

Moi Patient Cancer Noël

Dompter ses peurs

La peur est omniprésente dans la vie quotidienne d’une personne atteinte d’un cancer et elle ne disparaît malheureusement pas en période de Noël. Elle est encore plus sensible le jour du réveillon, où toute la famille se réunit et passe du bon temps. Les moments de joie sont entachés de tristesse et d’amertume : les enfants et petits-enfants qui ouvrent leurs cadeaux, les parents qui préparent le repas ou installent le sapin, etc. Il est difficile de ne pas craquer et de ne pas succomber à la peur.

Tâchez de vivre l’instant présent, sans penser à l’avenir et d’absorber toutes les ondes positives. Gravez ces souvenirs dans votre mémoire et repensez-y dans les périodes difficiles pour continuer d’aller de l’avant. Si vous ne parvenez pas à vous débarrasser de votre peur, essayez de faire quelques exercices de relaxation ou parlez-en à votre médecin. Il ne faut surtout pas vous replier sur vous-même. Profitez au maximum du temps précieux passé en compagnie de vos proches.

Pendant la période de Noël, concentrez-vous à nouveau sur la beauté de la vie. Imprégnez-vous de cette atmosphère de joie et d’allégresse, qui aura un effet bénéfique sur votre santé. Bien entendu, il peut arriver que la tristesse l’emporte. Partagez votre peine avec votre entourage. Pleurez ensemble afin de trouver la force de lutter contre la maladie.

 

Moi Patient Cancer Noël

Apporter de la joie aux personnes atteintes d’un cancer

À l’approche de Noël, les membres de la famille s’inquiètent. Ils hésitent à offrir un cadeau à leur proche malade et se demandent ce qui lui ferait plaisir. L’auteure et nutritionniste Merle Zirk, qui a connu le cancer, a regroupé quelques idées de cadeaux qui lui ont permis de surmonter cette épreuve.

Le plus beau cadeau que l’on puisse offrir à une personne atteinte d’un cancer, c’est du temps. Les activités ne manquent pas : sorties, cinéma, visites impromptues, invitations au restaurant, etc. La personne concernée sera très certainement ravie de partager un moment de convivialité. Bon nombre de patients aspirent à retrouver un peu de normalité dans leur vie. Ils ont besoin de soutien. Lorsqu’un séjour hospitalier se prolonge jusqu’aux fêtes de Noël, il est important de rendre l’atmosphère plus joyeuse. En fonction de l’état de santé de la personne, vous pouvez par exemple décorer sa chambre ou préparer le thé de Noël, dont l’odeur participera à l’ambiance. Il est également possible de célébrer Noël sur place. Pour ne pas stresser inutilement un patient déjà affaibli, il convient de s’assurer au préalable qu’il est prêt à fêter l’événement dans sa chambre d’hôpital.

Moi Patient Cancer Noël

Les personnes atteintes d’un cancer passent le plus clair de leur temps chez leur médecin ou à l’hôpital, ce qui peut les traumatiser. La solitude et le désespoir s’immiscent dans leur esprit. C’est pourquoi il est extrêmement important qu’elles se sentent bien et en sécurité chez elles. À cet effet, une couverture bien douillette, des chaussettes molletonnées, des chaussons confortables ou des coussins chauffants sont des cadeaux susceptibles de leur faire plaisir. Une oreille bienveillante fait aussi des merveilles. Ainsi, en tant que membre de la famille, vous devez rester à l’écoute etoffrir autant que possible votre soutien.

Selon Merle Zirk, offrir des cadeaux axés sur le bien-être est un excellent moyen d’apporter de la joie à une personne atteinte d’un cancer. Un presse-fruits ou des repas sains tout préparés peuvent être d’excellentes suggestions ! Le plus important en période de Noël est de transmettre des messages d’amour, de vive voix ou par écrit, et d’apporter son soutien. Le but est de faciliter la vie du patient, que ce soit en effectuant des tâches ménagères ou en se chargeant de certains rendez-vous importants.

Le Noël qui suit l’annonce du diagnostic est évidemment un moment difficile à vivre. Il sera bien différent de ceux que vous avez vécus par le passé et il vous faudra du temps pour gommer les anciens réflexes. Néanmoins, trouvez le courage de partager des moments forts avec vos proches. Il est primordial de parler de vos inquiétudes et de laisser le temps agir de façon bénéfique sur votre corps et votre esprit. Oubliez vos vieilles habitudes et créez-en de nouvelles.

 

(Visited 45 times, 1 visits today)

Vidéos similaires